Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

vaudouIl est communément admis que l’attractivité d’un employeur, sa capacité à attirer des candidats potentiels, est une des composantes externes clés de la marque employeur. Aussi, pour affronter plus sereinement les difficultés à recruter les compétences nécessaires, voici enfin révélés au grand jour les 4 secrets jalousement gardés de l’attractivité d’un employeur. Ces secrets s’adressent prioritairement aux nouveaux créateurs qui, ainsi, économiseront temps, énergie et budget. Ils s’adressent également à toutes les entreprises qui souhaiteraient radicalement changer d’activité pour être attractives sans effort !

 

Secret n° 1 : choisir le secteur de son entreprise avec discernement

 

Rien de plus désastreux pour votre future attractivité que de choisir un secteur d’activité qui ne l’est pas ! Alors, créez votre entreprise ou repositionnez-vous dans un secteur naturellement attractif. Simple bon sens ? Pas du tout ; L'attractivité est un concept très sexué et très segmentant à manier avec précaution. Vous aimez travailler avec des femmes plutôt issues d’écoles de management ? Alors, sans aucun doute, choisissez le secteur du luxe ou celui du conseil. En revanche, si vous vous épanouissez au sein d’une communauté d’ingénieurs, plutôt masculine, c’est l’aéronautique ou l’automobile qui doivent avoir votre préférence.

 

Secret n° 2 : penser « jeune »

 

Il est illusoire de penser qu’une politique RH innovante, que des avantages sociaux conséquents ou que l’ambiance, l’équilibre personnel-professionnel et plus généralement la qualité de vie au travail et l’accompagnement professionnel que vous offrirez influera de quelque façon sur votre attractivité.

Car ce sont les candidats, et non les collaborateurs, qui jugent de l’attractivité de votre entreprise. Les candidats ? Pas tous. Uniquement (ou quasi) les moins de 25 ans*. Ainsi, pensez, c’est tout simple, à installer un baby foot dans le couloir, près d’un espace de création personnelle. On l’oublie trop souvent. Idéalement, créez aussi votre entreprise dans un secteur de produits ou services destinés aux jeunes : internet, web social, mode, médias et communication... Ce qui élargit considérablement le champ des possibles après le secret n°1.

* Un peu d’honnêteté ;-) Il existe aussi des classements effectués par les professionnels sur des bases de répondants dont la volumétrie est toutefois de 4 à 5 fois inférieure à celles des étudiants.

 

Secret n° 3 : privilégier le national à l’international

 

Nul n’est prophète en son pays. Comme dans toute vérité, il existe des exceptions. Et dans ce domaine, l’attractivité des employeurs en est une. Plus on est proche et connu, plus on est attractif. Est-ce par grégarisme ou par réflexe cocardier ? Force est de constater que la multinationale est souvent bien moins attractive que le fleuron national. Des exemples ? Voici un petit jeu qui servira également de pause au milieu de votre lecture : Attribuez à chacune des entreprises suivantes le pays dans lequel elles ont été élues n° 1 au classement « employeur idéal » (source Universum Student Survey). Attention, il y a un piège car une exception s’est glissée au sein des exceptions !

NASA– STATOIL – FINNAIR– APPLE – AUDI – LVMH – IKEA  / Voir les réponses en cliquant ici !

 

Secret n° 4 : voir grand et penser visible

 

Si, décidément, les 3 premiers secrets sont trop contraignants et ne vous conviennent pas, il existe une toute dernière possibilité, certes exigeante mais terriblement efficace : créer une entreprise ou un service qui deviendra à coup sûr une référence mondiale, par delà les querelles sectorielles, générationnelles ou nationales. C’est un chemin plus complexe mais ceux qui s’y sont essayé ne le regrettent pas. La seule visibilité suffira amplement à vous rendre attractif, et ce en quelques années seulement ! Qui est l’employeur le plus attractif aux yeux du monde ? Google. Qui fait une première entrée fracassante au palmarès du classement US en 2012 ? Facebook. Ces 2 réussites nous interpellent sur 2 points : il est préférable de choisir un nom dans lequel il y a 2 "o" collés et, au risque de se répéter, il est important de miser sur la vi-si-bi-li-té, le reste n’étant que littérature pour l’attractivité. A cette règle, il existe également des exceptions. On peut très bien remplacer le double "o" par un double "p" et créer Apple (mais vous constaterez comme moi que c’est un peu plus long…).

  

Après lecture de ces révélations, j’imagine déjà quelques esprits chagrins trouvant à redire… Car il faut tenir la promesse de l’attractivité dans les faits ! Voici un tout dernier secret qui devrait clore définitivement ce débat potentiel : être attractif, c’est aussi proposer des emplois pour transformer une attractivité potentielle en candidature réelle. Mais ça, c’est une autre histoire…

 

Tédé

Résout aussi les problèmes d'engagement collaborateur par télépathie. Elabore les "marque employeur" à distance. Paiement d'avance par CB. Résultats garantis.

 

 

Tag(s) : #Décalage 2.0