Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Match de la communication des acteurs de l'emploi : pause avant les prolongations !

Suite de la mini-série de l’été ! Après les publicités des géants de l’internet et des réseaux professionnels, retour sur les communications d’acteurs institutionnels de l’emploi pour finir par un tour d’horizon des publicités des principaux jobboards en France…

Enfin une Agence qui recrute !

Lorsque BNP Paribas nous propose de gagner un rendez-vous avec un recruteur avec son jeu #WeLoveIT, c’est un tout autre rendez-vous que nous propose l’APEC, l’Agence Pour l’Emploi des Cadres, un rendez-vous avec l’avenir ! Certes, c’est un peu moins concret, mais ça ne manque pas de souffle.

Cette campagne bénéficie d’une belle présence en ligne (ou ce sont mes cookies qui me joue des tours, vous savez, ceux qu’on accepte désormais avant de se promener sur un site…) 

Match de la communication des acteurs de l'emploi : pause avant les prolongations !

Pour plus de visibilité, le on line et ses milliards d'utilisateurs, c’est formidable. Mais la télé, c’est mieux ! Le film publicitaire, vu à la TV donc,  de l'APEC fait clairement dans l’allégorie avec  « La Piscine » : un cadre (c’est quoi le féminin ?) qui patauge, qui s’interroge, qui n’avance pas, orienté dans un mauvais couloir… Clair et bien réalisé. On est cependant loin de la sensualité lascive du trio Delon / Schneider / Ronet…Mais loin du même budget aussi !

Question optimisation budgétaire, la palme de la communication revient sans aucun conteste à POLE EMPLOI. Pas de grande campagne, pas de budget démesuré mais une présence médiatique de chaque instant L Un tour de force rendu possible avec la complicité de puissants influents (crise mondiale, communication gouvernementale, vrai sujet de fond, records mensuels…) qui produit un résultat avec un engagement à faire pâlir un Community Manager chevronné armé d’un gros budget !

Quand Pôle emploi s’empare d’un sujet d’actualité - Le mobile et l'emploi -  la couverture médiatique est assurée (à moins que ce ne soit la couverture du réseau téléphonique qui ne soit pas assurée #bug)  Et lorsque Pôle emploi développe une stratégie social media pour rappeler qu'il est le site le plus consulté dans sa catégorie, la twittosphère rend hommage à cette belle opération peu onéreuse avec le hastag #TweeteCommePoleEmploi #SecondDegré ...

 

Jobboards : développer son audience, c’est du sport…

Si les jobboards restent plébiscités en tant qu’outil de sourcing, tant par les annonceurs que les recruteurs, il n’empêche qu’ils ne ménagent pas leurs efforts pour conserver ce qui fait leur trésor : une audience qualifiée (rien à voir avec un huitième ou un quart de finale…) On vient rarement sur un jobboard pour retrouver un vieux camarade de promotion (ou alors on va sur un réseau pour faire sa promotion auprès de ses camarades #nuance).

Il y a quelques jours, je vous présentais la publicité de Linkedin, “If you can dream it, you can accomplish it”, sur le thème du « Quand je serai grand ». Quelques années plus tôt, MONSTER exploitait déjà ce filon avec une très jolie réalisation publicitaire diffusée lors du Superbowl 1999 (C’est notre équivalent du prime time de TF1 avant la finale de coupe du monde avec, ou sans la France) et faisait entrer Monster dans le gotha des grandes marques mondiales. 

Monster.com au Superbowl...

Côté Jobboards hexagonaux, pas de grandes campagnes publicitaires récentes.  Mais pas de mort non plus… Pour maintenir une forte présence et continuer de développer leur audience, les jobboards ont fait le choix de partenariats (événements ou programmes courts) pour s’assurer une vitrine audiovisuelle et une couverture médiatique forte. 

Or les rendez-vous majeurs de l'audience restent les grands événements sportifs internationaux. Sans surprise donc, nos jobboards se sont engouffrés dans cette opportunité.

CADREMPLOI mise sur les retransmissions du Rugby et les Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi. 

Question événement sportif majeur, 2014 nous gâte avec l'incontournable Mondial 2014 au Brésil. Oui mais voilà, les écrans publicitaires et les partenariats autour de cet événement sont chers. Trop chers. 

Qu’à cela ne tienne : à KELJOB le sponsoring des matchs de qualifications de l’équipe de France. Un sacré pari après la désasteuse épopée coréenne... Mais un pari gagnant (pour le moment...). Et à REGIONSJOB un partenariat radiophonique exclusif sur France Info et France Inter, moins cher que la TV.  C’est certain qu’en termes de créativité, on baisse d’un cran. Mais l’audience de ces événements suffit au trafic… A noter que RegionsJob est également présent régulièrement en TV par un partenariat avec le groupe Canal (Canal+ et D8) et 2 émissions en particulier : le Before du Grand Journal et Touche pas à mon poste. A (re)voir au cours du dernier trimestre 2014.

 

 

Ce rapide panorama de l’auto-promotion de ces réseaux et sites m’inspire une réflexion : l’emploi est-il un sujet si sérieux qu’il bride la créativité (quand je serais grand et ses variations, partenariats sportifs en TV...) ou qu’il est interdit d’en sourire ? Pas si sûr car j’ai conservé pour conclure la publicité 2013 de monster.com aux US. Vous connaissez peut être la comparaison entre les collaborateurs d’une entreprise et l’arbre sur lequel grimpe des singes : celui qui est tout en haut, lorsqu’il se retourne, voit des visages concentrés sur l’effort. Quand à celui qui est tout en bas, lorsqu’il lève la tête…

Monster.com - 2013 - Find better

 
 
Tag(s) : #blog communication, #RH et Médias Sociaux, #communication RH