Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peur de manquer quelque chose ? ©Shutterstock - www.shutterstock.com/fr/

Peur de manquer quelque chose ? ©Shutterstock - www.shutterstock.com/fr/

Je dois reconnaître avoir délaissé quelque peu mon blog ces derniers mois… Mais la semaine dernière m’a redonné de bonnes raisons de sortir de ma torpeur ! 26 milliards de bonnes raisons pour être précis même ! Alors imaginez une déconnexion de plusieurs semaines ! Il a du s’en passer des révolutions pendant ma pause … 

Révolutions silencieuses ?

Tout a changé et je ne me suis rendu compte de rien… Dire que, il y a encore quelques semaines, je ne passais pas une minute sans me connecter, pleinement atteint du syndrome FOMO. Le FOMO (Fear Of Missing Out) ? Cet acronyme, selon Saint-Wikipédia annoté par mes soins, est une sorte d'anxiété sociale caractérisée par la peur constante de manquer une nouvelle importante ou un événement majeur donnant une occasion d'interagir socialement. Exemple :

« - Tu assistes au webinar sur la transformation digitale RH de 17:10 ? 

- Non, et ça m’angoisse… J’ai pourtant suivi celui de 17:00. 

- Si tu veux je le livetweet 

- Tu ferais çà pour moi ?... »

Alors je me suis replongé frénétiquement dans les archives et j’ai découvert avec horreur que, hormis le spectaculaire achat de Linkedin par Microsoft à un prix défiant toute concurrence (et éventuellement toute raison…), j'avais manqué 3 révolutions majeures : la libération des entreprises, le blockchain RH et la loi Travail ! Mais avant cela, je tiens à rassurer le lecteur (j’hésite à utiliser le pluriel après une telle absence, le lectorat est parfois volage…), aucune des 3 n’est à l’origine de ma mise en veille ;)

Libérée, délivrée…

Bon. Vous allez me dire que ce n’est pas très nouveau. Que le bouquin des duettistes Getz et  Carney,  « Liberté & Cie : Quand la liberté des salariés fait le succès des entreprises » est paru depuis 2012. (on parle ici d’Isaac et Brian, à ne pas confondre avec Stan et Phil. Stan étant saxophoniste. Et  le nom de Phil ne commence pas avec un C, mais bien avec un B).  D’un autre côté, 4 ans pour conduire une révolution dans le domaine de l’entreprise en général et des RH en particulier, c’est assez court…

Donc, on parle ici de l’entreprise libéré qui fut la star de ce printemps 2016. Jamais vu (en fait je l’ai raté, si vous suivez..) autant de littérature sur ce sujet. Rien de tel qu’une petite animation pour bien comprendre (ou mieux, ou enfin comprendre tout court) de quoi on parle. J'avoue avoir hésité un instant entre cette animation et le titre phare de "La Reine des Neiges"...  

Personnellement, au sein des entreprises que je côtoie, je n’ai pas encore senti ni remarqué le vent de liberté qui souffle par bourrasques... Mais comme toute révolution, elle a déjà entrainé son lot de détracteurs : bouée de sauvetage d'un management et d'une entreprise qui peine à se réinventer ? Tableau idyllique plus proche du monde des bisounours que de la dure compétition internationale ?... Voici ici un florilège de billets s'insurgeant de la publicité faite à ce mouvement ! 

Les chaines de blocs débloquent ou la révolution blockchain ?

Quel rapport entre une base de données distribuée qui gère une liste d'enregistrements protégés contre la falsification ou la modification par les nœuds de stockage... et les RH ? Si, vous aussi, vous n’avez pas compris la question (ou le rapport), je vous invite à écrire sur l’adresse suivante  blockchain@revolutionRH.wtf . Pour les plus optimistes, je vous invite également à lire ce billet. Nul doute qu'à la fin, vous serez convanincu... ou pas. 

Sinon, le mode de la finance serait en émoi face à ce que certains qualifient d’ores et déjà de fin du monopole du contrôle de la monnaie et des transactions financières. Je ne vois toujours pas le rapport avec les RH (m^me après la lecture du billet ci-dessus) qui, question finance, sont rarement les mieux lotis…

Si Paris vaut bien une messe, le travail vaut bien une loi…

Là encore, hormis quelques manifestations qui dégénèrent, je ne pense pas avoir manqué grand-chose. Ah si, une jolie opération avec un hashtag dedans. Ça s’appelle #ToutPourlEmploi et il y a même un chouette site internet pour présenter la Loi Travail.

Au rythme des amendements, discussions et négociations, il y a peut-être une chance que sa promulgation intervienne avant ma retraite. Quant à ses décrets d’application, si on nous refait le coup du CV anonyme…

Mais tout peut changer encore. La preuve ? Le chômage a bien fini par baisser pendant ma pause ! Et une vraie baisse en avril, même. A tel point qu'on a crié à la manipulation, pour dire que personne n'a compris pourquoi... N'empêche, les chiffres étaient là !

 

Au final, je m’en sors bien. Pendant ma pause, j’aurais pu passer à côté de vraies grandes et grosses révolutions. Imaginez un instant que les RH aient profité de ma détox digitale pour, justement,  faire leur révolution digitale. Là je me serais voulu d’avoir raté ça ! Mais maintenant, je suis prêt ! Et je me demande déjà qui va acheter Twitter la semaine prochaine… Stay tuned!

 

 

 
Tag(s) : #RH et Médias Sociaux, #social media, #digital